🗳 Présidentielle 2022 : Retour sur les deux dernières semaines de la campagne électorale.

Date de publication

Un premier point sur les déclarations de candidats :

L’eurodĂ©putĂ© Yannick Jadot, 54 ans, a battu d’une courte tĂŞte l’« Ă©co-fĂ©ministe » Sandrine Rousseau, et gagnĂ© ce mardi 28 septembre la primaire des Ă©cologistes. Avec au second tour 51,03 %, des quelque 104 000 voix exprimĂ©es parmi les 122 670 inscrits Ă  ce scrutin en ligne, contre 48,97 % pour son adversaire.

Il rejoint la liste des candidats officiels :

  • Jean Luc MĂ©lenchon
  • Xavier Bertrand
  • Arnaud Montebourg
  • Nathalie Arthaud
  • Jean Lassalle
  • François Asselineau
  • Nicolas Dupont-Aignan
  • Marine Le Pen
  • Jean FrĂ©dĂ©ric Poisson
  • Christianne Boutin
  • Florian Phillipot
  • Phillipe Poutou

Xavier Bertrand a annoncĂ©, lundi 11 octobre, qu’il « participera au congrès » des RĂ©publicains pour dĂ©signer le candidat du parti Ă  la prĂ©sidentielle de 2022. « Les adhĂ©rents ont dit non Ă  la primaire, car ils ne veulent pas d’affrontement. […] Je leur prĂ©senterai mon projet et ils diront qui peut l’emporter », a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident des Hauts-de-France. « Je veux rassembler le pays, alors il faut que je commence par rassembler ma famille politique », a ajoutĂ© le candidat.

Un second point sur les derniers sondages

Et si le deuxième tour Ă©tait Macron contre Zemmour ? Depuis quelque temps, le journaliste politique d’extrĂŞme-droite gagne de plus en plus de points dans les sondages jusqu’à dĂ©passer la candidate officielle de l’extrĂŞme droite Marine Lepen avec 17 Ă  18 % des intentions de vote, derrière Emmanuel Macron (24 Ă  27 %), selon un sondage Harris Interactive pour «Challenges» publiĂ© mercredi. La candidate RN Marine Le Pen rĂ©colte 15 Ă  16 % dans chacune des configurations testĂ©es. Selon cette Ă©tude, Emmanuel Macron l’emporterait au second tour avec 55 % des voix, contre 45 % pour Eric Zemmour.

Les autres candidats s’étalent de 15% pour Xavier Bertrand si candidature chez LR, à 7% pour Jean Luc Mélenchon et Yannick Jadot pour les plus plébiscités.

Un troisième point sur les sujets importants des dernières semaines

Suite au débat Zemmour-Melenchon, le 23 septembre, le sujet de l’immigration a de plus en plus sa part dans les programmes après les interventions du candidat non-officiel qui a su gagner des points dans les sondages en abondant le sujet.

ValĂ©rie PĂ©cresse a prĂ©sentĂ© ses propositions sur l’immigration avec une proposition de loi constitutionnelle centrĂ©e sur l’instauration de quotas. A la conquĂŞte des adhĂ©rents Les RĂ©publicains, elle revendique « une logique d’autoritĂ©, mais crĂ©dible et rĂ©aliste ».

De son cĂ´tĂ©, la candidate de l’extrĂŞme droite Marine Le Pen a mis en scène le 28 septembre, la prĂ©sentation de son projet sur l’immigration. Si elle Ă©tait Ă©lue Ă  l’ElysĂ©e, elle soumettrait Ă  rĂ©fĂ©rendum un projet de loi « citoyennetĂ©-identitĂ©-immigration » de 18 articles. Il vise Ă  refondre « l’ensemble du droit applicable aux Ă©trangers » et Ă  inscrire la « prioritĂ© nationale » dans la Constitution, afin d’assurer la « primautĂ© du droit français » sur les normes et traitĂ©s internationaux.

Emmanuel Macron, le 5 octobre dans une interview chez France Inter, a quant à lui insisté sur sa volonté de vouloir « protéger » la France « contre des flux migratoires irréguliers importants ». Le président français constate aujourd’hui qu’il n’y a pas de vague. “Il ne faut pas agiter les peurs”, a-t-il insisté.

La baisse des taxes revient suite aux propositions du gouvernement pour Ă©viter la colère des Français face Ă  la flambĂ©e des prix de l’Ă©nergie, celui-ci va « bloquer les prix du gaz » jusqu’en avril et limiter la hausse du prix de l’Ă©lectricitĂ© Ă  4% en fĂ©vrier prochain alors que les prix devaient progresser de 10 Ă  12% Ă  ce moment-lĂ .

Anne Hidalgo et Marine Le Pen ont proposĂ© de baisser les taxes sur le carburant. La candidate de Gauche prĂ´ne une transition Ă©cologique « sociale », mais estime que faire baisser la TVA sur les carburants de 20% Ă  5,5% permettrait de protĂ©ger les foyers les plus modestes en attendant le dĂ©veloppement de moyens de transport moins polluants. La candidate du RN a proposĂ© aussi d’abaisser la TVA sur l’essence mais Ă©galement, le gaz et l’Ă©lectricitĂ© Ă  5,5 % au lieu de 20 %, pour apporter aux mĂ©nages français un « choc de pouvoir d’achat ». A l’inverse, les Ă©cologistes proposent une augmentation des taxes pour forcer la main vers des Ă©nergies plus vertes.

En quatrième point, les propositions diverses des candidats

Le candidat du Parti communiste Roussel propose, dans une tribune publiĂ©e, d’« allonger le temps de prĂ©sence des Ă©lèves Ă  l’Ă©cole en le portant Ă  32 heures par semaine » et de recruter 90.000 enseignants sur le quinquennat. Dans ce qu’il appelle un « Pacte pour la jeunesse », Fabien Roussel souhaite « redonner du sens Ă  l’apprentissage, avec de meilleures conditions de travail. » Le gouvernement avait quant Ă  lui proposĂ© non pas un recrutement d’enseignant supplĂ©mentaire mais une revalorisation des salaires avec un minimum salariale de 2000€ d’ici 2024.

Montebourg voudrait attribuer des logements vacants gratuits contre de la rĂ©novation. Le candidat, qui prĂ´ne un « retour Ă  la terre » propose que l’Etat rachète le million de logements vacants dans les campagnes pour les rĂ©attribuer gratuitement Ă  des mĂ©nages souhaitant accĂ©der Ă  la propriĂ©tĂ©. « C’est une politique de rĂ©amĂ©nagement du territoire », a fait valoir Arnaud Montebourg, en prenant l’exemple d’initiatives menĂ©es en Italie du Sud « avec un succès phĂ©nomĂ©nal ».

Derniers articles