Assemblée nationale : Mathilde Panot a dénoncé « une vision du monde profondément raciste qui légitime le massacre » des Palestiniens

Date de publication

Après la Première Ministre, Elisabeth Borne, c’est Mathilde Panot qui a pris la parole lors de ce débat sur la situation entre le Hamas et Israël. « Seul un cessez-le-feu immédiat permettra de sauver des dizaines de milliers de vies innocentes », a lancé la présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale.

Mathilde Panot a dénoncé « les milliers de bombardements de l’armée israélienne, l’emploi de phosphore blanc dénoncé par deux ONG internationales »« Les Palestiniens ne sont pas des amas de statistiques », a-t-elle appuyé. Elle a également dénoncé « une vision du monde profondément raciste qui légitime le massacre » des Palestiniens. Elle a jugé que la France est resté « silencieuse » et est « incapable de dénoncer avec la même force les crimes de guerre commis par le Hamas et ceux commis par le gouvernement de Nétanyahou ». « La France de Darmanin est devenue le pays où le seul crime de Benzema est de s’appeler Karim  » a t-elle ajouté.

Derniers articles