Interviews Législatives 2022 / 2nd Tour : Maxime Da Silva, candidate de la NUPES sur la 1ère circonscription de la Seine-Maritime.

Date de publication

Maxime DA SILVA, 28 ans. Engagé à 15 ans contre les réformes du lycée sous Sarkozy, il milite dans le secteur associatif jusqu’à ses 22 ans au sein des quartiers populaires, dans des associations œuvrant pour la solidarité et la réinsertion. À 23 ans, il s’engage à la France insoumise où il effectue un stage de fin d’étude au sein de l’équipe de campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon. Il dirige le cabinet parlementaire d’un des 17 premiers députés insoumis à l’assemblée nationale (2017-2022). En mars 2022, il annonce sa candidature pour la France insoumise à Rouen. Il est investi par la NUPES sur la 1ère circonscription le 7 mai.

Nous vous avions interviewé pour le 1er tour, quel est votre niveau de confiance face aux résultats ?

« Les électeurs ont placé notre candidature en première place dimanche dernier, avec 33,05%. Depuis, plusieurs candidats du premier tour nous ont apporté leur soutien. Je pense notamment à la candidate socialiste, Madame Christine de Cintré qui m’a assuré de son soutien pour le deuxième tour. Je pense aussi au candidat animaliste, Pierre-Alexandre Guesdon, qui fait la différence entre un militant comme moi pour les droits des animaux et un député macroniste sortant qui n’est pas actif sur le sujet.

Mais la victoire n’est pas acquise. Nous avons remarqué que beaucoup de jeunes, beaucoup d’habitants des quartiers populaires ne sont pas allés voter. Or c’est pour eux que nous nous battons. S’ils veulent que nous puissions mettre un terme aux souffrances infligées par la politique de M. Macron, et que nous puissions rétablir l’hôpital, l’école, bloquer les prix des produits de première nécessité et des énergies, il faut qu’ils se déplacent aux urnes. S’ils le font, nous gagnerons. »

Que pensez-vous pouvoir apporter aux habitants de la circonscription par rapport à votre adversaire du 2nd tour ?

« Les habitants de la circonscription ont eu un député aux abonnés absents pendant cinq ans. Transparent sur le terrain, et suivant les ordres de la majorité à l’assemblée, il n’a pas été utile au territoire. Sur le sujet de Lubrizol, je ne me contenterais pas, comme il l’a fait, de faire réaliser un rapport par un technocrate de l’assemblée pour le signer.

C’est un choix entre deux mondes qui est devant les électeurs. Depuis des mois que nous sommes sur le terrain, nous avons vu des gens vivant dans des conditions sociales inacceptables. Beaucoup s’inquiètent des enjeux climatiques. Ils ont vu que la majorité présidentielle, et son émanation sur le territoire, n’ont servi à rien pendant cinq ans. Ils veulent tourner la page, et peuvent compter sur moi pour les aider. »

 Les domaines/sujets que vous souhaitez défendre en priorité ont-ils changé par rapport aux résultats ?

« Les rencontres que nous faisons dans le cadre de la campagne nous ont permis de voire à quel point nos propositions sont justes. Je vous avais dit que je ferai de la lutte contre la pauvreté ma priorité. C’est toujours le cas. Je compte bien porter une proposition de loi pour la justice sociale et fiscale.

La réalité dans certains quartiers, c’est la difficulté à se nourrir, se loger, se chauffer. C’est l’habitat indigne, et les payes insuffisantes. C’est en permanence la réalité de ce que vivent les gens qui doit nous guider, pas les résultats électoraux. »

Sujet un peu d’actualité avec la canicule qui pèse sur le second tour, quelles sont les mises en place écologiques que vous voulez faire pour lutter contre le dérèglement climatique ?

« Notre constat, c’est que l’urgence climatique est premièrement une urgence énergétique. 75% de l’énergie utilisée en France l’est de sources non renouvelables : (Pétrole, gaz naturel, nucléaire notamment). Et c’est la combustion des énergies fossiles qui est responsables à 70% de la production de gaz à effet de serre. De là plusieurs leviers d’action : le programme de la NUPES prévoit le passage au 100% renouvelable. Cela suppose des investissements dans la recherche, et la création d’un pôle public de l’énergie.

Surtout, l’énergie la moins polluante, c’est celle que nous ne consommons pas. Les logements dit « passoire énergétique » doivent être rénovés, et le programme de la NUPES prévoit d’en isoler 700 000 par an. De même, nos transports doivent être plus collectifs. Il est impensable de créer de nouveaux tuyaux à voitures comme le faussement nommé « contournement est » de Rouen, et de continuer à fermer des gares. Comme parlementaire, je lutterai pour la réouverture de gares, de lignes fermées, l’ouverture de lignes de fret, et pour une SNCF réunifiée et 100% publique, au service des citoyennes et citoyens. »

Comment abordez-vous l’avenir en cas de victoire ?

« Si nous l’emportons, cette victoire sera collective. J’ai réuni autour de ma candidature un parlement populaire, à l’image de celui de la NUPES. Des personnalités venant des composantes politiques, des syndicalistes, associatifs, des citoyennes et citoyens se sont investis dans cette campagne. Tant pour l’animer, que pour produire des documents spécifiques aux thèmes abordés. Avec les membres de ce parlement, nous voulons prolonger cette expérience pour nourrir le mandat de parlementaire des expériences et des attentes du terrain. On gagne ensemble, on travaille ensemble ! »

Concernant les résultats au premier tour dans la 1ère circonscription de la Seine-Maritime :

Inscrits

66 671

Abstentions

32 847 (49,27%)

Votants

33 824 (50,73%)

Blancs

285 (0,43%)

Nuls

116 (0,17%)

Exprimés

33 423 (50,13%)

Qualifiés :

Maxime Da Silva

NUPES

11 045 (16,56%)

Damien Adam

ENSEMBLE !

9 424 (14,14%)

Tous les candidats :

Christinne De Cintré Divers Gauche5,58% 3 718 votes
Mélanie Crosnier RN4,64% 3 094 votes
Marie-Hélène RouxLR4,33% 2 886 votes
Olivier ClelandReconquête !2,06% 1 372 votes
Pierre Alexandre BessonEcologistes1,30% 864 votes
Pierre Alexandre GuesdonDivers 0,78% 523 votes
Valérie FoisseyDivers extrême gauche 0,35% 235 votes
Céline Vitard Divers extrême gauche 0,22% 144 votes
Richard Vacquer DIVERS Gauche0,18% 118 votes

Si vous connaissez des candidats, n’hésitez pas à leur dire de nous contacter via l’adresse e-mail suivante :

dylan.tracz@nashira-news.fr ou hermes@nashira-news.fr

Derniers articles