🇫🇷 Présidentielle 2022 : Une semaine, un.e candidat.e : Valérie Pécresse

0
776

Ancienne ministre et présidente du conseil régional d’Île-de-France depuis 2015, Valérie Pécresse est pour la première fois la candidate du parti Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle. Elle a été désignée le 4 décembre 2021, après avoir remporté le Congrès LR avec près de 61 % des voix exprimées.

Le programme de Valérie Pécresse se compose ainsi :

đź’° Au niveau Ă©conomique :

  • Supprimer la Contribution Sociale de SolidaritĂ© des SociĂ©tĂ©s (C3S)
  • RĂ©duction des droits de succession (supprimĂ©s pour 95% des Français) et augmentation du plafond des donations dĂ©fiscalisĂ©es du vivant (100.000 euros tous les 6 ans Ă  son enfant)
  • Abattement de 50 % de la valeur de la rĂ©sidence principale dans le calcul de l’IFI (impĂ´t sur la fortune immobilière)
  • Doubler le crĂ©dit d’impĂ´t pour dĂ©velopper les emplois de service Ă  la personne
  • Renforcer le crĂ©dit d’impĂ´t recherche afin qu’il puisse bĂ©nĂ©ficier davantage aux PME
  • ExonĂ©rer de charges patronales les entreprises de moins de 10 salariĂ©s qui prennent un jeune en apprentissage
  • DĂ©fiscaliser les pensions alimentaires du parent seul
  • Augmenter l’abattement forfaitaire sur les terres agricoles de 20 Ă  50%
  • AllĂ©ger les charges patronales « TODE » pour les employeurs de travailleurs saisonniers
  • Taux rĂ©duit de TVA Ă  5,5% sur tous les biens culturels
  • Fin des 35 heures hebdomadaires avec un temps de travail nĂ©gociĂ© par branche ou par entreprise (sans accord : 39 heures payĂ©es 39 heures)
  • Poursuivre la rĂ©forme de l’assurance chĂ´mage en renforçant la dĂ©gressivitĂ© des allocations après six mois d’inactivitĂ© (pour tous les salariĂ©s de moins de 50 ans rĂ©munĂ©rĂ©s plus de 2 Smic)
  • Remplacer le Contrat d’engagement par un Revenu Jeune Actif (RJA) : les jeunes qui s’engageront dans une formation qualifiante dans les seuls secteurs en tension recevront en contrepartie une rĂ©munĂ©ration de 670 euros par mois
  • Demander aux entreprises cotĂ©es de s’organiser pour que 10% de leur capital soient dĂ©tenus par leurs salariĂ©s d’ici 5 ans et dĂ©velopper fortement la participation en l’étendant Ă  toutes les entreprises de plus de 10 salariĂ©s
  • CrĂ©er un droit au logement prioritaire pour les travailleurs de première ligne (personnels soignants, policiers, professeurs etc.
  • Augmenter de 10 % les salaires nets  jusqu’à 2,2 SMIC (3 500 euros), hors inflation  et Ă  durĂ©e de travail Ă©gale (en transfĂ©rant progressivement les cotisations vieillesses payĂ©es par les salariĂ©s aux entreprises)
  • RĂ©former la formation professionnelle en laissant les opĂ©rateurs privĂ©s certifier les formations et baisser les cotisations des entreprises qui forment elles-mĂŞmes leurs salariĂ©s
  • Baisser de 2,4 points les cotisations vieillesse des salariĂ©s pour augmenter les salaires de 3% Ă  l’Ă©tĂ© 2022 puis baisser les charges des entreprises en 2023 pour Ă  nouveau augmenter les salaires de 5%
  • Restaurer l’universalitĂ© des allocations familiales
  • CrĂ©er une prime Ă  la natalité : 900 euros par an pour les parents qui auront un enfant (jusqu’à ses 18 ans)
  • Augmenter d’un milliard d’euros par an les allocations familiales des familles de deux et trois enfants

👴👩‍🦳 Retraite :

  • Augmenter graduellement l’âge lĂ©gal de dĂ©part Ă  la retraite jusqu’à 65 ans Ă  l’horizon 2030
  • Garantir en 2030, pour tous ceux qui ont travaillĂ© toute leur vie, une pension de retraite d’au moins un Smic net par mois
  • Revaloriser les pensions de tous ces conjoints collaborateurs d’artisans, de commerçants et d’agriculteurs
  • AccroĂ®tre de 39 % les pensions de rĂ©version des conjoints survivants lorsque ceux-ci n’ont pas acquis de droit personnel Ă  pension
  • LibĂ©rer complètement l’accès au travail pour les retraitĂ©s qui souhaitent garder ou reprendre une activitĂ©

🌳 Concernant l’environnement :

  • Travailler sur le bien-ĂŞtre animal avec les associations
  • AccroĂ®tre les contrĂ´les dans les abattoirs
  • Instaurer une taxe carbone aux frontières de l’Union europĂ©enne contre le dumping social et environnemental
  • CrĂ©er le Livret Vert en fusionnant le Livret A avec le Livret dĂ©veloppement durable (LDD) pour financer la transition Ă©cologique
  • Instaurer une prĂ©fĂ©rence europĂ©enne en gĂ©nĂ©ralisant les clauses de contenu carbone dans tous les contrats publics et privĂ©s
  • Investir dans les centrales nuclĂ©aires existantes pour en prolonger le fonctionnement, lancer 6 nouveaux EPR, redĂ©marrer le projet Astrid de rĂ©acteur de 4ème gĂ©nĂ©ration et soutenir le dĂ©veloppement de petits rĂ©acteurs modulaires
  • Les conseils Ă©lus des intercommunalitĂ©s pourront prĂ©voir des zones d’interdiction d’implantation des Ă©oliennes
  • Supprimer la TVA des taxes sur l’électricitĂ© et rĂ©former le tarif rĂ©gulĂ© de l’électricitĂ©
  • DĂ©velopper les Ă©nergies renouvelables (dont l’hydrogène vert) et leurs capacitĂ©s de stockage
  • Faire en sorte que 10% du territoire maritime national soit sous protection forte d’ici 20 ans
  • Signer un accord avec les pays riverains de la MĂ©diterranĂ©e pour l’éradication des rejets de plastiques en mer
  • CrĂ©er une « RĂ©serve Ă©cologique citoyenne » constituĂ©e de membres des associations de protection de l’environnement, de volontaires et de personnes devant rĂ©aliser des travaux d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral (TIG) pour faire un nettoyage systĂ©matique des espaces naturels protĂ©gĂ©s et mener des actions de prĂ©vention

 đźšŤ Concernant les transports :

  • Fin des vĂ©hicules neufs fonctionnant avec des Ă©nergies fossiles en 2035 et de tous les vĂ©hicules fonctionnant avec des Ă©nergies fossiles en 2040
  • DĂ©velopper l’installation des bornes de recharges et des filières industrielles françaises de production de tous les modes de transport Ă©lectriques

🏥 Concernant la santé :

  • « Diviser par deux » le temps moyen d’attente moyen pour un rendez-vous mĂ©dical
  • Aider les jeunes mĂ©decins Ă  s’installer dans les dĂ©serts mĂ©dicaux grâce Ă  une dotation prĂ©vue par rĂ©gion par l’Assurance maladie.
  • Mettre en place « une annĂ©e de formation supplĂ©mentaire » pour les gĂ©nĂ©ralistes, « qui s’exercera dans les maisons de santĂ© » et concernera « 3.800 jeunes mĂ©decins ».
  • Doubler le nombre de soignants formĂ©s avec « près de 20.000 nouveaux mĂ©decins formĂ©s par an, d’ici la fin du quinquennat »
  • CrĂ©er un « Institut national de la santĂ© mentale »
  • Mettre en place un mode de financement davantage tournĂ© vers la qualitĂ© des soins « afin de motiver et de rĂ©compenser les Ă©quipes soignantes qui font des progrès en la matière Â». Publier les Ă©valuations et les suggestions des patients.
  • Revaloriser la consultation chez le mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste Ă  30 euros « sans impact pour le reste Ă  charge des patients Â», revaloriser les mĂ©decins spĂ©cialisĂ©s  et « rĂ©munĂ©rer davantage les consultations rĂ©alisĂ©es en urgence »
  • Mettre en place une « TVA de 2,1% » sur les protections pĂ©riodiques
  • Recruter 25.000 soignants supplĂ©mentaires en 5 ans Ă  l’hĂ´pital public
  • Revaloriser les carrières des infirmières « en renforçant les pratiques avancĂ©es Â» et celles des sages-femmes « en leur dĂ©lĂ©guant davantage de responsabilitĂ©s Â»
  • Permettre aux personnels paramĂ©dicaux ayant dĂ©jĂ  cinq ans d’études supĂ©rieures de rejoindre le deuxième cycle des Ă©tudes mĂ©dicales
  • Autoriser les stages d’internes dans les hĂ´pitaux privĂ©s
  • CrĂ©er un congĂ© sans retenue de salaire pour les parents dont les enfants sont hospitalisĂ©s Ă  cause d’un cancers pĂ©diatriques
  • Lancer une nouvelle Ă©tape d’autonomie hospitalière » pour « confier de larges responsabilitĂ©s » aux mĂ©decins chefs de service
  • Permettre le rachat de RTT pour « redonner du pouvoir d’achat aux soignants »
  • Retenir une circonstance aggravante en cas d’agression contre les professionnels de santĂ©

 đź‘® Concernant la sĂ©curitĂ© :

  • Opposition Ă  la lĂ©galisation du cannabis « pour ne pas faire sauter l’interdit de la drogue Â»
  • Consacrer 5 milliards Ă  l’équipement matĂ©riel et informatique des forces de l’ordre et modifier la loi pour leur permettre d’utiliser les technologies de maintien de l’ordre et d’enquĂŞte les plus performantes (police scientifique et technique, drones, etc.)
  • Rendre obligatoire l’armement des polices municipales des communes de plus de 5.000 habitants et crĂ©er un statut des polices municipales les autorisant Ă  contrĂ´ler l’identitĂ© et Ă  accĂ©der Ă  certains fichiers du ministère de l’intĂ©rieur (fichĂ©s S de leur commune)
  • Utiliser la reconnaissance faciale Ă  l’entrĂ©e des transports en commun en croisant ses rĂ©sultats avec les fichiers antiterroristes pour mieux repĂ©rer les personnes recherchĂ©es
  • Instaurer des peines plancher contre tous ceux qui s’en prennent aux forces de l’ordre et Ă  toute personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique
  • Inscrire le droit de chacun Ă  la sĂ©curitĂ© dans la Constitution pour permettre aux forces de l’ordre d’utiliser les technologies les plus modernes et Ă  la justice d’imposer des mesures de sĂ»retĂ© aux terroristes sortant de prison
  • CrĂ©er un « cloud souverain » d’ici 2030, un quota de 50% de produits europĂ©ens en matière de logiciels et d’infrastructures numĂ©riques et une École Nationale du NumĂ©rique dont les Ă©tudiants, rĂ©munĂ©rĂ©s, devront travailler 10 ans dans la fonction publique.
  • CrĂ©er un Haut Conseil de la souverainetĂ© Ă©conomique et numĂ©rique, placĂ© auprès du Premier ministre, chargĂ© d’autoriser les investissements Ă©trangers en France
  • Augmenter de plus de 50% sur 5 ans les moyens des tribunaux pour les porter Ă  9 milliards d’euros par an
  • Augmenter de plus de 50% le nombre de magistrats (3.000 juges et 2.000 procureurs en plus) et recruter 3.000 greffiers, 5.000 juristes assistants et 3.000 personnels techniques. Ces 16.000 recrutements seront ouverts aux professionnels du droit ayant 15 ans d’expĂ©rience et aux cadres de la police et de la gendarmerie
  • Consacrer jusqu’à 1,8 milliard d’euros par an pour mettre Ă  la disposition de la justice des locaux, des Ă©quipements et des moyens informatiques performants
  • Abaisser la majoritĂ© pĂ©nale Ă  16 ans
  • Doubler le nombre de centres Ă©ducatifs fermĂ©s pour les mineurs et lancer la construction de 20 000 places de prison
  • Ouvrir dans les 6 mois suivant l’Ă©lection des centres correctionnels fermĂ©s dans des bâtiments publics inoccupĂ©s, avec incarcĂ©ration de dĂ©tenus sous bracelet Ă©lectronique. Pour les jeunes primo-dĂ©linquants, doubler le nombre de places de travaux d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral (TIG) dans les 5 ans
  • CrĂ©er une juridiction spĂ©cialisĂ©e sur les violences au sein de la famille
  • Instruire les violences intrafamiliales, et en particulier les violences conjugales, en 72 heures et les juger en 15 jours. Les autres violences et les dĂ©lits du quotidien donneront lieu Ă  des jugements rendus en moins de 6 mois, appels compris. Les comparutions immĂ©diates ou Ă  dĂ©lai rapprochĂ© seront systĂ©matisĂ©es pour les flagrants dĂ©lits
  • Simplifier la procĂ©dure pĂ©nale et dĂ©judiciariser des contentieux de masse qui donneront lieu Ă  des amendes automatiques ou Ă  des procĂ©dures de conciliation
  • GĂ©nĂ©raliser les retenues sur salaires et prestations sociales pour lutter contre les amendes impayĂ©es
  • Ériger en circonstance aggravante la commission de certaines infractions dans les 72 zones de reconquĂŞte rĂ©publicaine
  • Mettre en place des mesures de rĂ©tention pour maintenir enfermĂ©s les terroristes radicalisĂ©s Ă  l’issue de leurs peines de prison, en modifiant la Constitution s’il le faut
  • Étendre l’incrimination d’intelligence avec l’ennemi Ă  toute personne soupçonnĂ©e de collusion avec des rĂ©seaux terroristes pour pouvoir la juger et la mettre hors d’état de nuire avant qu’elle ne commette un attentat

đź‘Ą Concernant le social :

  • FĂ©miniser les mĂ©tiers agricoles via les aides au remplacement et un meilleur accès aux services de garde
  • Instaurer un congĂ© parental amĂ©nageable pour chaque parent, qui pourra ĂŞtre pris dans les entreprises de plus de 50 salariĂ©s Ă  diffĂ©rents âges de l’enfant jusqu’à ses 18 ans
  • DĂ©conjugaliser l’AAH (allocation aux adultes handicapĂ©s)
  • Instaurer un « droit de demander » dans les entreprises de plus de 10 personnes permettant Ă  chaque salariĂ© de demander un amĂ©nagement du temps ou du lieu de travail pour s’occuper d’un proche
  • AmĂ©liorer les conditions de vie et d’accueil dans les Ehpad
  • Étendre la garantie immobilière solidaire (annuler les surprimes d’assurances pour les personnes en risque de santĂ©)
  • Mettre en Ĺ“uvre la scolarisation en milieu ordinaire pour les Ă©lèves handicapĂ©s jusqu’à la fin du collège Ă  chaque fois que c’est possible et ouvrir « largement Â» les dispositifs de formation aux personnes en situation de handicap
  • Harmoniser les règles de reconnaissance et de compensation du handicap « qui varient parfois au sein d’une mĂŞme rĂ©gion Â»
  • Revaloriser les mĂ©tiers de l’accompagnement spĂ©cialisĂ©
  • Mettre en place une stratĂ©gie de peuplement (pas plus de 30% de logements sociaux par quartier) « pour Ă©radiquer en dix ans les ghettos Â»

🇪🇺 Concernant l’Europe :

  • Refuser tout Ă©largissement et mettre fin au processus d’intĂ©gration de la Turquie
  • AccĂ©lĂ©rer le recrutement de 10.000 gardes-frontières de Frontex
  • Imposer la rĂ©ciprocitĂ© sur les marchĂ©s publics europĂ©ens et militer en faveur du renforcement de la prĂ©fĂ©rence europĂ©enne dans la commande publique

 â›Şď¸Ź đź•Ś đź•Ť Concernant la LaĂŻcitĂ© :

  • Imposer un serment de respect de la laĂŻcitĂ© et des valeurs de la RĂ©publique pour le recrutement de tous les agents publics (État, hĂ´pitaux et collectivitĂ©s territoriales)
  • Interdire le port du voile forcĂ©, le port du voile pour les accompagnatrices scolaires et le port du burkini dans tous les espaces de baignade
  • Faire de la radicalisation (apologie du terrorisme, traitement discriminatoire envers les femmes…) un motif de rĂ©vocation ou de licenciement pour cause rĂ©elle et sĂ©rieuse, dans le privĂ© comme dans le public
  • GĂ©nĂ©raliser les criblages au moment des changements d’affectation pour mieux dĂ©tecter les phĂ©nomènes de radicalisation qui se produisent en cours de carrière.
  • CrĂ©er une cellule mixte entre le ministère de l’IntĂ©rieur et celui de la Justice pour signaler les faits de radicalisation

 âś… Concernant l’immigration :

  • Mettre en place des quotas d’accueil par mĂ©tier et par pays, votĂ©s chaque annĂ©e par le Parlement.
  • Suspendre la dĂ©livrance de nouveaux visas d’entrĂ©e aux ressortissants des pays qui refusent de dĂ©livrer des laissez-passer consulaires pour le retour de leurs ressortissants clandestins.
  • Rendre obligatoire le dĂ©pĂ´t des demandes d’asile Ă  l’étranger, dans les ambassades françaises (pour ceux qui auraient atteint la frontière, leur imposer la procĂ©dure d’asile accĂ©lĂ©rĂ©e et les placer dans des centres fermĂ©s)
  • Interdire les demandes successives de titre de sĂ©jour pour des motifs diffĂ©rents
  • Intensifier l’affrètement des avions charters d’éloignement avec le soutien de l’agence europĂ©enne Frontex
  • Profiter de la fin de la prĂ©sidence française de l’Union europĂ©enne pour lancer la rĂ©vision de la directive « retour » afin de reconduire d’office dans leurs pays les immigrĂ©s entrĂ©s irrĂ©gulièrement sur le territoire europĂ©en
  • SystĂ©matiser Ă  nos frontières le contrĂ´le de tout entrant sur le territoire europĂ©en via le système d’information de Schengen.
  • PrĂ©sumer majeur tout « mineur non accompagné » qui refuse un test d’âge osseux
  • Expulser pour menace Ă  l’ordre public tous les Ă©trangers dont le comportement participe de l’islamisme radical et qui sont inscrits dans les fichiers de l’antiterrorisme
  • En finir avec le droit du sol automatique : l’accès Ă  la nationalitĂ© française des enfants nĂ©s en France de parents Ă©trangers sera subordonnĂ© Ă  la vĂ©rification de leur assimilation (maĂ®trise de la langue, respect des valeurs de la RĂ©publique)
  • Supprimer le versement des prestations sociales non contributives Ă  tous les Ă©trangers non communautaires qui n’ont pas rĂ©sidĂ© 5 ans de manière rĂ©gulière en France, recentrer exclusivement l’aide mĂ©dicale d’État sur la mĂ©decine urgente et les maladies contagieuses, supprimer les aides sociales aux clandestins (demi-tarif dans les transports par exemple)
  • Renforcer les conditions Ă©conomiques pour acquĂ©rir la nationalitĂ© française et pour autoriser le regroupement familial (relèvement des conditions de revenus et obligation d’un logement adaptĂ© Ă  la taille de la famille)
  • Subordonner l’obtention de la carte de sĂ©jour Ă  la maĂ®trise du français : 600 heures de formation sanctionnĂ©es par un examen obligatoire

🏫 Concernant l’éducation :

  • Augmenter en primaire l’enseignement du français de 2h/semaine et des mathĂ©matiques d’1h/semaine
  • Renforcer les enseignements de l’histoire de France et des principes rĂ©publicains Ă  l’école
  • Instaurer un examen d’entrĂ©e en 6ème pour vĂ©rifier que les enfants qui entrent au collège maĂ®trisent la lecture, l’écriture et le calcul
  • Inciter les Ă©tablissements Ă  fixer un nombre maximum de non francophones par classe, « pour garantir la qualitĂ© des enseignements et l’apprentissage du français Â»
  • Donner plus d’autonomie Ă  tous les Ă©tablissements en crĂ©ant des Ă©tablissements publics sous contrats (totale libertĂ© de recrutement, 10% de tous les Ă©tablissements en 5 ans)
  • CrĂ©er des cursus universitaires Ă  distance dans les zones sous-dotĂ©es en Ă©tablissements d’enseignement supĂ©rieur via un dĂ©veloppement des partenariats universitĂ©s-lycĂ©es
  • Interdire les fermetures de classes dans les villages contre l’avis du maire
  • Augmenter le salaire des enseignants, permettre aux professeurs des Ă©coles de faire des heures supplĂ©mentaires, davantage de primes et bonus aux enseignants volontaires pour enseigner dans les quartiers difficiles
  • AccroĂ®tre l’autonomie des universitĂ©s
  • Fin du collège unique
  • CrĂ©er un Conseil des droits et devoirs des familles dans toutes les villes de plus de 10.000 habitants (pour aider les enfants en difficultĂ© mais aussi suspendre les allocations familiales des parents dĂ©faillants)
  • CrĂ©er des structures de rĂ©insertion scolaire avec encadrement renforcĂ© pour les Ă©lèves les plus perturbateurs
  • Tous les faits d’agression ou d’outrage envers un enseignant donneront lieu Ă  poursuites judiciaires, mise en place des peines planchers lorsque l’agresseur est un parent d’élève
  • DĂ©ployer des bridages mobiles de sĂ©curitĂ© dans les acadĂ©mies pour prĂ©venir les violences
  • CrĂ©er une rĂ©serve Ă©ducative nationale, composĂ©e notamment de professeurs retraitĂ©s volontaires pour proposer une aide aux devoirs gratuits et remplacer un professeur absent
  • CrĂ©er des contrats de missions Ă©ducatives de 5 ans et rĂ©gionaliser la gestion des carrières des enseignants
  • RĂ©tablir les bourses au mĂ©rite pour les bacheliers boursiers mention « Très Bien »

 đź“° Concernant le service public / institution et ruralitĂ© :

  • DĂ©lĂ©guer aux rĂ©gions les lycĂ©es professionnels, PĂ´le Emploi, la rĂ©novation urbaine et les politiques du logement et aux prĂ©sidents de rĂ©gion la prĂ©sidence des ARS
  • DĂ©lĂ©guer l’urbanisme et l’habitat au bloc communal et Ă©tendre le pouvoir des maires pour faciliter l’expulsion de familles gĂ©nĂ©rant des troubles Ă  l’ordre public
  • Accorder davantage d’autonomie financière et fiscale aux collectivitĂ©s
  • Se rĂ©unir au moins trois fois par an les prĂ©sidents de rĂ©gion, au moins une fois par an avec les prĂ©sidents de dĂ©partement et se rendre chaque annĂ©e au congrès des maires
  • Toutes les agressions contre les Ă©lus feront l’objet de poursuites et d’une comparution immĂ©diate en cas de flagrant dĂ©lit, instauration des peines planchers pour tous ceux qui commettent des violences contre les Ă©lus
  • Supprimer en 5 ans 200.000 postes de fonctionnaires « dans l’administration administrante » et crĂ©er 50.000 postes pour « crĂ©er protĂ©ger, Ă©duquer et soigner »
  • CĂ©der les participations minoritaires de l’État (Engie, Renault) pour rĂ©colter 15 milliards d’euros de recettes de privatisation d’ici 2027
  • Diviser par deux les codes juridiques et supprimer 500 des 1 .500 structures para-Ă©tatiques. RĂ©duire drastiquement les normes et les dĂ©lais administratifs.
  • Dresser un audit financier rigoureux des dĂ©penses et de la dette et arrĂŞter les dĂ©penses inefficaces
  • CrĂ©er l’aide Ă  l’investissement de proximitĂ©, un crĂ©dit d’impĂ´t de 50% sur les investissements des personnes physiques jusqu’à 20.000 euros, en action ou en prĂŞt sur cinq ans minimum, dans des entreprises implantĂ©es dans des communes de moins de 20.000 habitants
  • Étendre le prĂŞt Ă  taux 0 Ă  toute la France pour encourager les jeunes Ă  acheter leur logement dans des zones rurales ou des villes moyennes
  • AccĂ©lĂ©rer le dĂ©ploiement du Très Haut DĂ©bit sur tout le territoire
  • Investir 1 euro public dans les territoires ruraux pour tout euro dĂ©pensĂ© dans la politique de la ville

🍽 Concernant l’alimentation / agriculture :

  • Viser l’indĂ©pendance alimentaire de la France en renforçant la politique agricole commune (PAC)

 đźŽ¨ 🏆 Concernant la culture, le loisir et le sport :

  • CrĂ©er une journĂ©e nationale des hĂ©ros français
  • Jumeler chaque Ă©cole avec un Ă©tablissement culturel de son territoire
  • Mettre en place une politique « un enfant, un instrument », en lien avec les collèges et les conservatoires
  • Imposer Ă  chaque grand Ă©tablissement culturel parisien de consacrer une part significative de son budget Ă  la diffusion de ses crĂ©ations partout en France et lancer une politique de commandes auprès de jeunes crĂ©ateurs en faveur des musĂ©es hors de Paris
  • Simplifier les aides au cinĂ©ma

 âš”️ Concernant l’armĂ©e :

  • Augmenter les capacitĂ©s de renseignement stratĂ©gique et de cyberdĂ©fense
  • Construire les Ă©quipements militaires français sur le sol national

 đźŚŽ Concernant l’international :

  • Rebâtir un dialogue constructif avec les États-Unis et construire un dialogue stratĂ©gique de fermetĂ© avec la Russie et la Chine fondĂ© sur la symĂ©trie des engagements
  • Concentrer l’aide au dĂ©veloppement en Afrique et en MĂ©diterranĂ©e et la stopper pour la Chine
  • Investir dans un lanceur spatial rĂ©utilisable sur le modèle de Space-X

 đźŽ“ Concernant la Jeunesse :

  • CrĂ©er une banque des jeunes pour financer les Ă©tudes supĂ©rieures (prĂŞt remboursĂ© en diffĂ©rĂ© après entrĂ©e dans la vie active et conditionnĂ© Ă  un niveau minimum de revenus)

 Il n’y a aucune proposition sur les sujets suivants :

Aucun.

Sondages : La candidate du parti Les Républicains Valérie Pécresse est crédité de 10.5% des intentions de vote (21 mars)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici