Ramasseur de balle « une grande famille » au service des joueurs

0
207

Leurs gestes, leurs positions sont réglés comme sur du papier à musique. Ils sont indispensables au bon déroulement des matchs. Ils ont entre 11 et 16 ans et ont tous le tennis comme passion. Qui sont ces jeunes filles et garçons que l’on voit 4 coins des courts de tennis ?

Nashira News a rencontré Lucile, ramasseur de balle à Roland Garros et au Rolex Paris Masters. 

Leur mission : servir et ramasser les matchs pendant les matchs des plus grands tournois. Indispensables pour les joueurs, ce sont les autres stars du court. Ne vous y méprenez pas, malgré leur jeune âge ils sont les meilleurs. Plus de 2000 adolescents postulent chaque année et ils ne sont que 280 à accéder au saint graal. Nous avons rencontré Lucile 15 ans lors du Rolex Paris Masters, ramasseuse de balle à Roland Garros et au Rolex Paris Masters.

Une sélection exigeante.

Les conditions sont simples pour être candidat : avoir entre 11 et 16 ans et être licencié dans un club de tennis. Après avoir postulé en ligne, la sélection ne fait que commencer. « On a 3 week-ends de sélections, c’était stressant. Dans mon groupe on était 30. Il y a trois filles de mon groupe que j’ai retrouvées ici, qui ont aussi été prises. ». Lucile peut témoigner de la sélectivité des tests « ma sœur avait fait les sélections mais n’ont pas été prises. Donc je le fais aussi pour elle ».

Une fois sélectionnés, les ramasseurs de balles ne sont pas pour autant libres de leurs mouvements puisqu’à chaque match ils sont observés et notés par leur encadrant. C’est ce qui est d’ailleurs le plus stressant pour Lucille. « On est observés par notre encadrant pendant tout le match et dès la fin du match on a un débriefing avec tous les ramasseurs de balles. Ça nous permet de nous améliorer. »

Cette sélection sert également de formation pour les jeunes, pourtant Lucille confie « je n’ai réussi qu’a vraiment bien faire les gestes qu’au bout de 3 jours de compétition, les roulés c’est très technique ». Ce qu’elle appelle « les roulés » est la façon si singulière dont les ramasseurs s’échangent les balles.

Roland Garros puis le Rolex Paris Masters.

Pour arriver là certains ont dû recommencer les tests plusieurs fois. La fédération française de tennis propose d’ailleurs dès 11 ans de faire les tests sans pour autant pouvoir être sélectionnés. Le but ? Préparer au mieux cette sélection dont peu en sortent gagnants. Une fois choisi, le ramasseur de balle intègre l’équipe des 280 ramasseurs de balles sur Roland Garros. S’il veut en octobre être également choisi, il doit performer pendant le tournoi sur terre battue de l’ouest parisien. « Les sélections c’est pour Roland Garros. Une fois à Roland Garros on est observés et notés et si on fait bien notre job on peut être sélectionnés pour le RPM ».

L’organisation n’est d’ailleurs pas la même entre les deux compétitions parisiennes. « À Roland Garros on est affectés à un seul court alors qu’au RPM on change selon notre équipe du jour » explique Lucille. La gestion de la fatigue n’est d’ailleurs pas la même, « On est super fatigués dans les deux compétitions, à Roland Garros comme ça dure 3 semaines on a des jours de repos. Au RPM on travaille tous les jours, soit le matin et en journée soit en soirée. Les horaires dépendent de la durée des matchs ».

Tous les ramasseurs ont le même objectif : être sélectionnés pour les grands matchs des demi-finales et la finale. « Non on ne choisit pas les matchs. Ce sont nos évaluateurs qui nous affectent sur un terrain. Alors il faut vraiment être bon sur le court pour pouvoir être choisi sur les matchs avec les meilleurs joueurs ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici